Ça swingue au Ledorock !

Quand les pieds commencent à fourmiller et que le rythme envahit le corps, c’est que le dieu de la danse n’est pas loin ! Laura, travailleuse à l’Esat de Lons le Saulnier, et ses amis avaient fait part de leur volonté de danser depuis longtemps déjà…

Et le hasard fait bien les choses… puisque le papa de Laura est aussi Président du Lédorock, école de danse pour enfants et adultes, créée depuis 22 ans. C’est donc largement encouragé, que Philippe, ce papa engagé, décide d’ouvrir la piste à ces nouveaux danseurs.
Avec l’accord enthousiaste des 200 membres du Lédorock et d’un professeur de danse, il crée en janvier 2008 une section "handydanse" pouvant accueillir 16 membres. Sandra, professeur, danseuse professionnelle, compétitrice au niveau national ne connait absolument pas ce public. Elle appréhende quelque peu mais est très heureuse de la chance qu’on lui offre... et accepte avec grand plaisir ce challenge primé Victoire départementale.

Vous dansez ?

Rapidement, les dirigeants de l’association et Sandra fixent un objectif : être capable de réaliser ensemble et avec plaisir des chorégraphies pour se produire en public. Avec un but motivant et excitant pour tout le monde : un gala de danse à l’occasion des 50 ans de l’Apei de Lons-le-Saulnier et un autre à Bourg en Bresse devant plus de 2 000 personnes, en collaboration avec 300 danseurs d’une école bressanne. Et les médias se font l’écho de ce projet dynamique : l’édition régionale de France 3 a déjà réalisé 3 reportages diffusés dans les journaux régionaux de Rhône Alpes et Franche Comté, l’initiative étant la seule du genre dans la région !

Depuis plus de deux ans, les progrès et les satisfactions vont bon train. « Les bénéfices pour les participants sont vraiment considérables, constate Martine Landrin, maman de Sandrine, une jeune danseuse handicapée mentale. Ils se battent contre leur timidité, ils apprennent à mieux accepter leur corps, à être plus concentrés dans leur travail… Ils osent se montrer en public ! Et surtout, danser avec des danseurs non handicapés en regardant devant soi et non plus le sol ! », s’étonne-t-elle encore.

Beaucoup de bonnes volontés et du temps…

Il est vrai que la principale victoire est l’adhésion à part entière de ces adultes handicapés mentaux à une association pour gens dits "normaux". « Ils sont toujours présents à nos diverses manifestations, soirée fondue, soirée dansantes, galas de danse, repas de fin d’année… », raconte un danseur de l’école Lédorock.
Rencontrer des professeurs qui acceptent des gens différents des danseurs du monde de la danse où le parfait et le beau règnent en maitre, a représenté la clef du succès.
Savoir convaincre ces professeurs, dédramatiser la situation, organiser les déplacements, solliciter les établissements pour obtenir quelques dérogations sur les horaires des travailleurs et posséder une structure pouvant les accueillir en toute sécurité a aussi été un travail mené avec acharnement par l’association. Mais le jeu en valait la chandelle : ça swingue au Lédorock !

Association organisatrice des Victoires départementales
Udapei du Jura - 18, av. du Stade - 39000 Lons-le-Saunier
Téléphone : 03-84-24-21-15 - Télécopie : 03-84-86-02-83
udapeijura@wanadoo.fr

 

Unapei