Accueil | Les Victoires de l'accessibilité | Le concours 2010 | Des citoyens comme les autres... et un peu plus.

Des citoyens comme les autres... et un peu plus.

La commune de La Breille-Les Pins n’a pas choisi de vivre « à côté » mais avec les résidents du foyer « La Maison des Pins ». Les personnes handicapées mentales de ce centre sont devenues ici un des fils solides du tissu social.

A Breille-les-Pins, handicap ou grand âge ne créent pas de différences

C’est le droit à la non-différence que les habitants de La Breille-Les-Pins revendiquent. Ils souhaitent que ne soit pas claironnée la différence qui pèse sur les résidents de « La Maison des Pins ». Pas claironnée non, mais entendue et écoutée. Cette non-différence des personnes handicapées mentales de « La Maison des Pins », se vit au quotidien. Il s’agit de responsabiliser les résidents du foyer en les faisant participer à toute sorte d’activité, sans l’aide d’un éducateur. Soutenu par les élus et la population, ce projet d’autonomie est exemplaire.

Accueillis, écoutés, applaudis

Plusieurs activités sont proposées aux résidents qui en font la demande et manifestent l’envie de participer à la vie de leur commune. Car les résidents de « La Maison des Pins » ne sont pas ici reconnus comme de simples visiteurs accueillis, gentiment écoutés, copieusement applaudis, puis renvoyés. lls agissent et contribuent à définir ce que vivre ensemble veut dire. Et d’abord à l’école, où ils sont invités à venir lire une histoire aux élèves, à leur en expliquer le vocabulaire, à leur évoquer certaines scènes à travers de simples animations. Volontaire pour ces exercices de lecture, l’une des résidentes – appelons-là comme elle le désire, Mademoiselle Jamin - confie que cela lui permet de rencontrer des personnes extérieures au foyer et ainsi de se sentir « comme une personne normale et autonome ».
Bénévoles au Comité des fêtes, sollicités pour la cérémonie des vœux du maire, associés aux activités de loisirs, les résidents ne sont pas dans la commune des sujets passifs, mais des citoyens actifs. C’est, sans doute, le résultat non pas d’une simple mobilisation mais d’une prise en compte humaine et affectueuse. Les coûts - car il faut bien en parler quand on évoque l’action publique - sont proches de zéro puisqu’il s’agit d’échanges de bonne volonté et d’attention réciproques. Les bénéfices sont ceux que les résidents trouvent dans la reconnaissance de ce qu’ils font et la valorisation de qui ils sont.

Association organisatrice des Victoires départementales
Adapei 49 - 126, rue St. Leonard - BP 71857 - 49018 Angers Cedex 01
Téléphone : 02-41-68-98-50 - Télécopie : 02-41-68-98-51
jsellier@adapei49.asso.fr - www.adapei49.com

 

Unapei