Accueil | Les Victoires de l'accessibilité | Le concours 2010 | Des savoir-faire mis en Evi’Danse

Des savoir-faire mis en Evi’Danse

C’est une commande de 44 costumes de danse que 11 adolescentes d’un Institut médico-éducatif (IMPro) doivent assumer. Livraison : juin 2010. Et le client ne plaisante pas : le club de danse est primé et évolue au niveau national. Cela valait bien une Victoire nationale de l’accessibilité à découvrir aussi en vidéo.

Sur scène pour recevoir leur trophée des mains de Régis Devoldère
Président de l’Unapei de 2000 à 2010 et de Marie Prost-Coletta Présidente du jury, Déléguée ministérielle à l’accessibilité :
Marino Jacob, Prescillia Cotte, Annabelle Ribeiro-Joffroy, Audrey Gourlot
© Unapei – A. Langlais

Le ballet des couturières est déjà bien en place. Chacune d’elles ne s’occupera que d’une seule danseuse : certes, il lui faudra créer quatre costumes mais n’est-ce pas un excellent moyen de coudre des liens particuliers et de se découvrir mutuellement, ballerine sur la scène et couseuse en coulisses ? Quoique... La confection n’est pas tout. Les couturières doivent également s’occuper de la recherche artistique, des croquis, de la préparation d’un budget, des mesures et des essayages, sans oublier les achats. C’est avec une totale confiance, indispensable à l’implication de chacun dans le projet, que l’école de danse laisse entière liberté aux apprenties couturières de mener à bien leur projet commun.

« Je suis super fière »

Quand la rumeur apporte le bruit d’un tournage réalisé par une télévision locale, l’une des couturières a ce simple mot, pointu comme une aiguille : « Il faut leur montrer de quoi nous sommes capables ! » Touché... Ou plutôt piqué. Car le projet n’est pas encore terminé que déjà il est mis à l’honneur : avec la présentation des croquis et les prises de mesures. En échangeant blagues, confidences et numéros de téléphone, tous les adolescents se rendent compte qu’ils ne sont pas là seulement pour être assemblés mais qu’ils se ressemblent. Qu’ils partagent ce qu’ils ne savent pas être une même perception de la vie. Qu’ils sont des « petits humains » apprenant à vivre. Alors, si le fil est l’âme de la vie, il faut laisser parler les couturières. Que disent-elles : « On sait faire plein de choses que les autres de l’extérieur n’arrivent pas à faire » ; « Je suis super fière de montrer le travail que j’ai fait. Et que je savais faire ! ». Bref, elles habillent des danseuses en taillant des costards... La suite ? Bientôt. En juin 2010. A suivre absolument.

Association organisatrice des Victoires départementales
Udapei de la Moselle - 38, Av. Foch - BP 90270 - 57006 Metz Cedex 1 -
Téléphone : 03-87-75-50-56 - Télécopie : 03-87-36-81-07
udapeim@udapeim.asso.fr

 

Unapei