Accueil | Les Victoires de l'accessibilité | Le concours 2012/2013 | Une visite chez le dentiste sans anesthésie, c'est possible

Santé, Poitou-Charentes

Une visite chez le dentiste sans anesthésie, c’est possible

Au terme d’une minutieuse préparation organisée par son éducatrice, Élodie, 24 ans, a réussi, pour la première fois de sa vie, à s’asseoir dans le fauteuil d’un dentiste sans anesthésie générale. Un pas décisif pour accéder aux soins préventifs.

Leur Victoire

Les soins dentaires figurent bien souvent en tête de la liste noire de la prévention santé pour les personnes en situation de handicap mental. Rien n’est plus déstabilisant que d’ouvrir la bouche, de laisser le dentiste manipuler ses outils effrayants, de supporter le bruit, la douleur…
En 24 ans, Éloïse, résidente du foyer de vie de Bouhet, n’avait jamais accepté l’idée de subir une telle épreuve, fut-ce pour un simple détartrage. Grâce à la patience de Séverine Bonneau, éducatrice spécialisée de l’Adapei 17, et à un long travail de coordination avec le docteur Ricketts, la jeune femme est tout de même parvenue à surmonter ses peurs et à prendre place dans le fauteuil du dentiste.

Quels résultats ?

Pendant deux mois, l’éducatrice du foyer de vie et la jeune résidente se sont préparées, étape après étape, au rendez-vous chez le praticien. L’intervention était anodine et purement préventive, mais Éloïse était terrifiée. En lien étroit avec sa mère, l’équipe médicale et l’équipe éducative, Sandrine Bonneau a déployé toute une stratégie pour dédramatiser l’événement. Il a d’abord fallu comprendre les peurs d’Élodie, lui apporter des repères rassurants (un minuteur pour bien mesurer le temps de l’intervention), lui expliquer le déroulement de l’opération au moyen de pictogrammes. Puis le rendez-vous a été scénarisé avec le praticien. Le jour J, avant le départ, on a même procédé à une répétition.

Et demain

Encouragée par son éducatrice, un infirmier et sa mère, Élodie s’est installée dans le fauteuil, comme il avait été prévu. Pendant toute l’intervention, elle a suivi les instructions et participé aux soins. Pour la première fois de sa vie, elle a réussi à passer l’épreuve du détartrage comme tout le monde, sans anesthésie générale. Une véritable victoire qui lui a permis par la suite de retourner deux fois chez le dentiste, avec un seul accompagnateur.
Depuis, la méthode a été employée avec deux autres résidents pour des opérations un peu plus lourdes (extractions dentaires sous anesthésie générale). Sans l’engagement du docteur Ricketts, rien n’aurait été possible. Le service hébergement de l’Adapei 17 s’est également rapproché d’un anesthésiste de l’hôpital de La Rochelle pour faciliter et organiser l’accès aux soins de ses résidents.

Porteuse du projet : Séverine Bonneau, éducatrice spécialisée et coordinatrice au pôle hébergement de l’Adapei 17 ; Partenaires  : Docteur Ricketts, hôpital de La Rochelle ; Contact : Pôle hébergement de l’Adapei 17– 2, chemin de la Mouchenière - Tél. : 05 46 68 20 00. Envoyer un message.

 

Unapei